An Education Blog

word direction logo

Comportement de recherche de nourriture et de la pollinisation des Chalicodoma rufipes L. (Hymenoptera : Megachilidae) sur Cajanus cajan fleurs de SP (Fabaceae) L. Mill à Dang (Ngaoundéré, Cameroun)- (French)

S.Mazi, F.-N. Tchuenguem Fohouo, D. Brückner

University of Ngaoundéré, Faculty of Science, Department of Biological Sciences, P.O. Box 454 Ngaoundéré, Cameroon

Forschungsstelle für Bienenkunde, Universität Bremen, FB2, Postfach 330440, 28334 Bremen, Germany

Key words: Cajanus cajan, Chalicodoma rufipes, foraging, pollination.

Résumé
022EPour évaluer Chalicodoma rufipes impact sur les rendements des fruits et semences de Cajanus cajan L., sa recherche de nourriture et la pollinisation des activités ont été étudiés chez Ngaoundéré pendant deux saisons. Observations ont été faites sur les 340 fleurs chaque année et divisées en trois traitements. Les traitements incluaient accès illimité fleurs par tous les visiteurs ; sac de fleurs de nier toutes les visites et les visites limitées par Ch. rufipes seulement. Chalicodoma rufipes rythme saisonnier du travailleur d’activité, leur comportement, leur efficacité de la pollinisation, le taux de fructification, le nombre de graines par gousse et le pourcentage de graines normales ont été évalués. Les résultats montrent que Ch. rufipes s’alimentaient Ca. cajan fleurs tout au long de la période de floraison ensemble. Cette abeille récolté intensément de pollen et nectar. La moyenne vitesse de recherche de nourriture était 11,50 fleurs par minute en 2010 et 12.45 fleurs par minute en 2011. Le taux de fructification, le nombre de graines par fruit et le pourcentage de graines normales de fleurs non protégés étaient significativement plus élevés que ceux des fleurs protégées contre les insectes. Grâce à leur efficacité de la pollinisation, cette abeille a provoqué une augmentation significative du taux de fructification de 95,38 % en 2010 et 96.72 % en 2011, ainsi que le nombre moyen de graines par fruit par 04.28 en 2010 et 04.93 en 2011 et le pourcentage de la normales (bien développés) graines de 50.72 % en 2010 et 61.79 % en 2011. L’installation des nids de Ch. rufipes près Ca. cajan champs pourrait être recommandée pour augmenter le rendement des fruits et des semences et à atténuer la pauvreté dans cette région.
Get the original articles in English: http://www.innspub.net/volume-4-number-4-april-2014-2/

Leave a Reply

Share this

Journals

Email Subscribers

Name
Email *