An Education Blog

word direction logo

Des chances et l’intégration potentielle d’irrigation et de l’aquaculture au Maroc- (French)

Aba Mustapha, Belghyti Driss, ,Berday Nadia, Natify wydad

Biology and Health Laboratory, Environmental and Parasitology Team/UFR doctoral “Parasitology compared: Medical and Veterinary Applications,” Sciences Faculty, Ibn Tofail University, Morocco

Agronomic and Veterinary Institute, Hassan II, Rabat, Morocco

Key words: Aquaculture, Irrigation, Fish, Morocco, Potentialities.

fishRésumé
Un défi majeur face à l’agriculture au XXIe siècle est de savoir comment nourrir un monde avec une population sans cesse croissante et de plus en plus aisée à une grande demande de viande. Durabilité de la production alimentaire plus en plus exigent l’utilisation des pratiques de saine et efficaces dans l’utilisation de l’eau, en particulier le développement et la gestion de l’irrigation. La sécurité alimentaire est une priorité élevée dans le monde ; L’agriculture doit non seulement se nourrir de plus en plus l’adhésion des populations, mais également économiser l’eau à d’autres fins. L’eau va devenir le principal facteur limitant pendant une grande partie de la planète au cours du siècle prochain. Cette ressource sera plus critique dans les zones sous stress hydrique comme le Maroc. Ressources aquatiques sont limited, la recherche de nouvelles sources de poissons marins est constante. Au Maroc, systèmes d’irrigation couvrent un vaste territoire et augmentation permanente. Toutefois, la possibilité d’utiliser l’eau pour bassins d’irrigation comme les stocks de poissons n’a jamais été utilisée pour la production de poissons. Le défi consiste à élaborer et appliquer des techniques et méthodes de gestion de l’eau en intégrant l’aquaculture avec l’irrigation. Face au problème croissant de mobilisation de la ressource « eau », de nombreuses études sont menées afin de déterminer des façons de faire des économies d’eau en optimisant l’utilisation ou le développement de nouvelles sources d’approvisionnement. Dans ce contexte, réutilisation des eaux de l’aquaculture peut être considéré comme une des solutions pour les nouvelles sources d’eau d’irrigation. Cette technique permettra d’accroître l’efficacité et la productivité de l’eau par les plantes sur les rejets de poissons qui permettront l’amélioration de la productivité agricole sans recourir à l’utilisation d’engrais.
Get the original articles in Source: Volume 5, Number 6, December 2014 – IJAAR

Leave a Reply

Share this

Journals

Email Subscribers

Name
Email *