An Education Blog

word direction logo

Impact du changement climatique sur la production bovine et l’adaptation de la commune de Banikoara au Bénin- (French)

S.Katé, P.V. Houndonougbo, U.P. Tougan, A. Tchobo, N. Gounou, O.J. Ogodja, B. Tinte, E. Ogouwale, S. Diarra, B.A. Sinsin

Institut National des Recherches agricoles du Bénin (INRAB), Republic of Benin

Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi, Republic of Benin

Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi de l’Université d’Abomey-Calavi, Republic of Benin

Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), Republic of Benin

Faculté des Lettres, des Arts et des Sciences Humaines de l’Université d’Abomey-Calavi, Republic of Benin

Université du Mali/Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée de Katibougou, Republic of Mali

Key words: Banikoara, Benin, climate change, cattle, farming.

Résumé
Cette étude vise à déterminer la composition des troupeaux de bovins, la perception des éleveurs de bétail sur les changements climatiques et adaptation utilisés dans la commune de Banikoara au Bénin. Il semble que 69 à 85 % des éleveurs de bovins sont d’ethnie peule. L’élevage est leur activité principale (60-85 %; p < 0,05). Leur activité secondaire est l’agriculture. Le nombre de mâles par troupeau varie entre 9 et 15 avec le montant le plus élevé enregistré dans le district 9 (p < 0,05). Le nombre de femelles par troupeau variée entre 20 et 34 avec la plus grande quantité se sont réunis dans le district de 10 (p < 0,05). Le montant le plus élevé de femelles introduites (3) a été trouvé dans le district 4 (p < 0,05). Le montant moyen des mâles et des femelles conservées par les éleveurs de bétail il y a un an avait diminué respectivement de 18 à 16 et de 35 à 31 (p < 0,05). Tous les éleveurs étaient mariés. 98,5 % des éleveurs a eu une forte incidence du changement climatique sur la production animale. Les indicateurs déclarés du changement climatique ont été : fréquentes sécheresses, vents, chaleur excessive, la fin pluies et inondations fréquentes. 76-100 % des agriculteurs a indiqué réduction de productivité surpâturage, pastorale, ressources en eau en déclin, rétrécissement des couloirs et réduction de résidus de récolte. Les moyens d’adaptation utilisées par les éleveurs incluent transhumance, valorisation des résidus de récoltes, prophylaxie médicale, renforcement des comités de gestion de couloirs de transhumance, barrages création d’eau et installation de fourrages des réserves, introduction de nouvelles races et amélioration des performances des bovins par sélection.

Leave a Reply

Share this

Journals

Email Subscribers

Name
Email *